« 1144 livres », Jean Berthier – Robert Laffont, collection La passe-murailles.

images

Quel est le comble pour un bibliothécaire ? Hériter d’une collection de 1144 livres.

Lire la suite

Publicités

20 mai – Journée Européenne de la Mer

Les mers et les océans, qui recouvrent plus de la moitié de la planète, produisent aussi la moitié de l’oxygène présent dans l’air que nous respirons. Cette source de vie est donc infiniment précieuse. Mais son équilibre est aujourd’hui mis en péril par la pollution et les changements climatiques, et ses ressources naturelles sont sur-exploitées. Le 20 mai est la journée que l’Union Européenne a choisi de consacrer à la mer ; la cérémonie inaugurale de cette célébration s’est déroulée il y a pile 20 ans, en 2008, à Strasbourg. Aujourd’hui, Léa vous propose un choix d’ouvrages qui restituent la majesté de ces écosystèmes menacés, dans toute leur beauté et leur fragilité. Lire la suite

« La femme qui ment » – Hervé BEL ; Edition Les Escales, 2017.

En cette semaine plutôt pluvieuse, Lucile vous propose de découvrir le dernier roman d’Hervé Bel, La femme qui ment, un roman-portrait qui soulève des questions bien actuelles…

image_6483441 (15).JPG

Cette Femme qui ment, c’est Sophie. Sophie a quarante-trois ans, elle vit avec Alain, habite dans un appartement tout confort, travaille dans une agence de communication, et fait la fierté de ses parents. Pourtant, il manque quelque chose à Sophie pour être tout à fait comblée : Sophie veut, désespérément, un enfant.

Lire la suite

Rêver large – François GABART

32558006_231898167559093_5044741510684213248_n

A seulement 33 ans, François Gabart raconte sa vie de marin dans l’ouvrage intitulé Rêver large, écrit en collaboration avec le journaliste Luc Le Vaillant. Ecrire une biographie à 33 ans peut peut-être vous sembler surprenant et précoce ? Mais savez-vous que François Gabart a déjà un parcours impressionnant ! Et halte aux préjugés, Rêver large est un roman ouvert à tous publics, autant aux mordus de voile qu’aux amateurs qui aiment apprendre en lisant ! Lire la suite

Covenant : Sang mélé, de Jennifer L. Armentrout chez J’ai lu

IMG_20171103_220654_837

Passer sa vie à la risquer en chassant de terribles démons ou dire adieu à sa liberté et être réduit à la servitude ? Et vous, que feriez-vous ?

Dans une société crée par les dieux de la mythologie, vivent les Sang-pur et les Sang-mêlé au sein de Covenants, inconnus des humains. Les Sangs-Purs sont des Hématoï, détenteurs de pouvoirs divins, ils sont capables de maîtriser les quatre éléments et de ce fait, sont considérés comme supérieurs aux Sang-mêlé, qui sont nés de l’union entre un Sang-pur et un Humain. Ceux dont le sang n’est pas pur doivent choisir entre devenir Sentinelle, des guerriers chasseurs de Démons ou être réduits à la servitude pour un maître pur.  Lire la suite

« Tant bien que mal » d’Arnaud Dudek

Tant-bien-que-mal

C’est l’histoire d’une mort lente ; celle d’un petit garçon de 7 ans qui monte un mardi soir après le catéchisme dans une Ford mondéo blanche. Le conducteur lui a indiqué qu’il est à la recherche de son petit chat, blanc également, et qu’il a besoin d’aide pour le retrouver.
Quelques temps plus tard, le corps calciné d’un enfant sera retrouvé. Et les témoins parleront d’une Ford mondéo blanche aperçue près du lieu du crime.

Le petit garçon de 7 ans lui est toujours en vie. Il restera de cette rencontre, l’image d’un homme portant une boucle d’oreille, une odeur de cigarette, la vision de mains qui s’approchent, le souvenir d’une voix et une vie déchiquetée.
Car le petit garçon va se taire, va grandir avec ce secret qui le mange, se transformer en un adolescent pétri de TOC, de rituels, qui le rassurent- ou pas-, d’humeurs sombres et qui évidemment se déteste car il déteste son silence…Ses parents parleront d’un « petit malaise », lui demanderont ce qui ne va pas. Mais comment répondre et que répondre ?

Plusieurs années plus tard, alors que le petit garçon est devenu un trentenaire, écrivain à succès, il reconnaît au hasard d’une rue, la voix de l’homme à la Ford mondéo blanche, repère son lieu de travail et lui adresse une lettre anonyme avec 2 mots et 6 lettres…

« Tant bien que mal » est un roman sombre, pudique qui traite avec une infinie délicatesse de l’enfance violée, de la douleur du corps et de l’âme, de l’incompréhension envers soi même, de l’incompréhension des autres, du silence, ou plutôt du non-dit autour d’un fait indicible. Arnaud Dudek nous offre un texte à l’ écriture sèche, incisive et douce à la fois qui résonne comme un cri étouffé …

Un livre qui laisse étourdi, groggy et qui fait, sans nul doute, tanguer…

Tant bien que mal d’Arnaud Dudek, chez Alma éditeur, 91 pages, 14 euros

Françoise

« Le libraire de Wigtown », de Shaun Bythell.

51CxVCURWRL._SX195_Grâce à ce journal intime, nous découvrons la vie de Shaun Bythell, devenu bouquiniste un peu par hasard il y a déjà de cela quelques années. Avec beaucoup d’autodérision et d’humour, le libraire, un brin misanthrope, nous raconte son quotidien semé d’embûches. Il porte un regard critique sur les personnes qui l’entourent et sur ses clients, ce qui ne manque pas de nous faire rire… Mais bien souvent la vie le rappelle à l’ordre: plus d’une fois il se fera cette réflexion « J’ai encore jugé les gens trop vite, il faut que j’arrête ».
Shaun, que l’on trouve au début un peu pédant, devient alors extrêmement attachant! Et lorsque l’on travaille en librairie, on ne peut que compatir lorsqu’il dresse le bilan de sa journée Lire la suite