« Avant toi », Jojo Moyes – Editions Milady

20180223_132109

Aujourd’hui, venez découvrir la lecture du moment de Valentine : Avant Toi de Jojo Moyes aux éditions Milady.

Alors, Avant toi, de quoi ça parle ?

C’est l’histoire de Louisa Clark qui perd son travail. En pleine recherche d’emploi, la voilà embauchée en tant qu’aide à domicile pour personne handicapée, poste pour lequel elle n’a aucune formation, ni aucun prérequis…

Son rôle, bien qu’elle l’ignore encore, sera de redonner goût à la vie à Will Traynor un trentenaire tétraplégique depuis 2 ans qui souhaite depuis longtemps aller en Suisse afin de pratiquer un suicide médicalement assisté.

Malgré des débuts difficiles et Louisa va peu à peu s’habituer à son nouveau rôle et découvrir que Will, sous ses airs de gros rustre est en fait un homme généreux et plein d’humour.

J’étais un peu sceptique au début du livre. J’ai pensé, comme beaucoup d’autres lecteurs, qu’il s’agirait d’un remake anglais du film français Intouchable, heureusement, il n’en est rien ! Si l’histoire commence un peu pareil (on embauche une personne non qualifiée pour assistance à personne handicapée), l’histoire se poursuit et prend une tournure différente. L’auteur y met sa patte et nous embarque dans une histoire d’amour (un peu niaise parfois je l’avoue).

Le style est fluide, les pages se tournent presque toutes seules mais, s’il y a beaucoup de points positifs dans ce roman, il y en a d’autres qui sont plus discutables.

Une chose qui m’a marquée dans le livre : les personnages principaux prennent toute la place ! Où sont les personnages secondaires ??? Certains d’entre eux avaient pourtant un rôle plus qu’important (prenons Patrick, notamment, le petit ami de Louisa), mais l’auteure les laisse tout au fond du second plan pour ne s’intéresser qu’aux deux héros. C’est un peu dommage, parce que les personnages secondaires aussi font une part importante du récit.

Néanmoins le gros plus de cette histoire reste son dénouement. Je n’en dirai pas plus à ce sujet !

Si je devais résumer ma pensée, je dirais que ce roman est une bonne lecture de détente. Vous ne savez pas quoi lire en ce moment, vous avez du temps à tuer ? Lisez Avant Toi.

Publicités

« Les trois vies d’Antoine Anacharsis », Alex Cousseau, Editions du Rouergue

les-trois-vies-d-antoine-anacharsis-703575.jpg

Le coup de cœur d’Emma : Une aventure poétique sur fond de roman historique, trois vies en une que l’auteur Alex Cousseau nous conte de son écriture magique qui invite si bien au rêve.

« Partout où nous allons, nous emportons nos histoires. Timpoochee dit que chaque histoire est un être vivant, et que nos rêves forment un peuple. »

Lire la suite

« Notre besoin de consolation est impossible à rassasier », Stig Dagerman

31M3GU-XEtL._SX257_BO1,204,203,200_

 

Ne vous fiez pas au nombre de pages (20 pages !), car le propos est dense. Quel est le but de la vie ? Stig Dagerman est visiblement passé à côté de la réponse puisqu’il s’est suicidé juste après avoir écrit ce texte. Voici donc un magnifique, si ce n’est le plus beau, testament philosophique. C’est une lecture intense qui vous marquera au fer rouge, et que vous prendrez plaisir à feuilleter, partager, relire, encore et encore.

Certains voient dans ce livre un déploiement de pessimisme et de noirceur, d’autres y voient au contraire une touche d’espoir. Et vous, qu’en penserez-vous ?

 

Paru chez Actes Sud, 4.50€, 21 p.

 

Sharko – Franck Thilliez

C’est la première fois que je lis un Thilliez, et c’est la couverture énigmatique qui m’a attiré

Le résumé :

Eux, c’est Lucie Henebelle et Franck Sharko, flics au 36 quai des Orfèvres, unis à la ville comme à la scène, parents de deux petits garçons.

Lucie n’a pas eu le choix : en dehors de toute procédure légale, dans une cave perdue en banlieue sud de Paris, elle a tué un homme. Que Franck ignore pourquoi elle se trouvait là à ce moment précis importe peu : pour protéger Lucie, il a maquillé la scène de crime. Une scène désormais digne d’être confiée au 36, car l’homme abattu n’avait semble-t-il rien d’un citoyen ordinaire et il a fallu lui inventer une mort à sa mesure.

Lucie, Franck et leur équipe vont donc récupérer l’enquête et s’enfoncer dans les brumes de plus en plus épaisses de la noirceur humaine. Cette enquête autour du meurtre qu’à deux ils ont commis pourrait bien sonner le glas de leur intégrité, de leur équilibre, et souffler comme un château de cartes le fragile édifice qu’ils s’étaient efforcés de bâtir.

Très bonne lecture !!!!!!

J’ai beau ne pas avoir lu les titres précédent, j’ai bien accroché et on s’immerge vite dans l’ambiance du 36. Le couple est très soudé et dans les relations en général, il y a des références à des enquêtes passées, ce qui donne tout de suite une intimité. J’ai eu l’impression de les connaître même sans avoir lu d’autres enquêtes. Donc sachez que ça ne dérange absolument pas de commencer par celui-ci. J’ai même désormais envie de lire les livres précédents, car je me suis attaché aux personnages. (Oui je sais je fais les choses à l’envers)

Comment parler de l’intrigue ?!?!

Ça commence mal pour Lucie, mais elle n’avait pas le choix. Puis au fil de l’enquête on découvre que l’homme qu’elle a tué, ce n’était pas un enfant de coeur et qu’ils sont tombés sur une grosse grosse organisation (je m’arrete là, je peux pas en dire plus). J’ai beaucoup aimé que l’enquête soit inversé, dès le départ on sait qui est le tueur, mais pas la victime. Au fil du récit, se déroule des situations cocasse ou finalement Sharko et Lucie doivent mener leur collègues sur des fausses pistes, pour ne pas découvrir que c’est quelqu’un de la maison.

La petite phrase : 

» Écoute : il y a cinq pour cent de ces salopards qu’on n’arrive pas à attraper parce qu’ils ne paniquent pas, parce qu’ils gardent leur sang-froid. Alors nous aussi, on va faire partie de ces cinq pour cent, Lucie. On a de la bouteille, on connaît les règles, c’est nous qui les faisons. On ne nous coincera jamais. Demain, toi et moi, on sera au bureau, pile à l’heure, et on fera notre job comme chaque jour » 

Le récit est très documenté, et l’intrigue touche plusieurs domaines, comme la recherche, la médecine, les légendes, les maladies mentales. Bref, il y a beaucoup de choses, pléthore de personnages, mais on ne s’ennuie pas une seconde.

Je recommande !!!!!

 

Coup de coeur d’Aurore, Sharko, Franck Thilliez, Editions Fleuve, 576 pages, 21,90 euros

Si Vulnérable, Simo Hiltunen

si vulnérable

Titre original : Lampaan Vaatteissa

Premier roman de cet auteur finlandais.

Résumé

La famille Virtanen est unie, bien sous tous rapports. Les parents ont un emploi stable, leurs deux filles mènent une scolarité brillante. Ils sont sociables, serviables, avenants. Tous leurs voisins s’accordent à le dire. Pourtant, un jour le père tue ses enfants, puis son épouse, avant de se donner la mort.

Pour Lauri Kivi, chroniqueur judiciaire dans l’un des plus grands quotidiens d’Helsinki, cette tragédie n’est pas sans rappeler d’autres de même nature. Il décide d’investiguer. Et si ces tueries familiales n’étaient pas le résultat d’une soudaine folie meurtrière mais le fait d’un tueur en série ?

Avis

Ce premier roman met la barre très haut, avec un premier chapitre qui m’a laissé sans voix et avec une envie insatiable de lire la suite ! Ce livre commence de la meilleure des façons et met le lecteur en condition : vous voulez de l’action ? Vous allez en avoir ! 580 pages de pur bonheur ! Je ne me suis pas ennuyé une seconde ! Une intrigue bien menée, de multiples rebondissements, et un personnage principal qui ne tient pas en place, cela donne un livre policier réussi !

Et petite mention pour la couverture que je trouve belle et mystérieuse !

08/02/2018

Fleuve Noir

21.90€

L’Origine du monde, une BD de Liv Strömquist

Résultat de recherche d'images pour "origine du monde bd"

L’Origine du monde, c’est bien entendu une allusion au célèbre tableau de Courbet. Le peintre avait eu l’audace de représenter de manière réaliste et détaillée un sexe féminin: quel choc pour la société de la seconde moitié du XIX° siècle ! Le tableau, utilisé par la suite pour des couvertures de livres (un véritable scandale dans les années 1990), n’a jamais cessé de faire parler de lui.

Dans la continuité de ces polémiques, scandales et débats autour de la représentation du sexe féminin, Liv Strömquist s’interroge… Lire la suite

« Les larmes noires sur la terre » Sandrine Collette, Editions DENOËL, Collection Sueurs Froides, 2017

denoel

Moe quitte son île polynésienne pour suivre un homme à Paris avec qui elle espère la vie belle. Avec celui-ci, elle sera bercée d’illusions et de désillusions.

Ils ont un enfant ensemble, mais faire des ménages, supporter cet homme violent et cette vie éreintante l’épuise. Son nourrisson sous le bras, elle décide de partir, et espère des jours meilleurs. Prise en charge par les services sociaux, elle et son enfant vont être amenés de force à « la Casse ». Elle pensait être libre, mais va se retrouver enfermée… Lire la suite