Par le feu, petite pépite qui laisse une trace incandescente sur son sillage

Par le feu

Résumé

Avant, elle vivait derrière la clôture. Elle n’avait pas le droit de quitter la Base. Ni de parler à qui que ce soit. Parce que Père John contrôlait tout et qu’il établissait des règles. Lui désobéir pouvait avoir des conséquences terribles. Puis il y a eu les mensonges de Père John. Puis il y a eu le feu…

« Le père John affirmait que la frontière qui sépare le mensonge de la vérité est une grosse ligne noire, solide et immuable. Il avait tort, comme sur tant d’autres choses. Cette ligne est parfois tellement floue qu’on ne sait plus de quel côté on se tient. On peut tout à fait dire la vérité en omettant un détail important, ou raconter un mensonge qui contient une part de vérité. »

Chose promise, chose due ! Le mois dernier, je vous avais parlé de mon dilemme à vous présenter soit Dix (lien par ici si vous l’avez loupé « Dix petits nègres s’en furent dîner… » Et si on lisait une belle réécriture des Dix petits nègres ?) soit un autre roman de chez Casterman. J’avais choisi Dix le mois dernier, donc aujourd’hui, je vous parlerais de Par le feu, un livre stupéfiant à bien des égards, un livre qui m’a bouleversé, qui m’a profondément remué.

Pour l’avoir vu passer sur la blogo depuis quelque temps, je savais qu’il s’agissait d’un coup de cœur pour énormément de monde. Je me compte désormais parmi ceux-là.

Une histoire forte, puissante, qui prend aux tripes

Par le feu, est inspiré de l’histoire de la secte de Waco, connu notamment à la suite de l’affaire du Siège de Waco qui se déroula dans les années 80. Ce roman nous narre l’histoire de Moonbeam, membre d’une secte. Je préfère prévenir, attention aux âmes sensibles, car lire ce roman n’est pas chose aisée. C’est une lecture difficile par bien des points.

Premièrement à cause de l’histoire, du sujet abordé, à savoir la secte, la vie de la communauté, la violence, la cruauté. C’est révoltant, ça donne froid dans le dos, et pourtant, portés par la voix et les souvenirs de Moonbeam, nous ne pouvons nous empêcher de plonger avec elle dans l’horreur, dans l’enfer qu’elle a vécu. De plus, le fait que le roman soit à la première personne nous immerge d’autant plus dans ce récit haletant, et il est très difficile de lâcher ce roman ô combien prenant.

Une héroïne d’un courage et d’une force exceptionnels

J’ai adoré l’héroïne Moonbeam, son courage, sa persévérance. J’ai été époustouflé par cette héroïne si incroyable et forte malgré toutes ces années de maltraitance psychologique. Elle est dans la secte depuis qu’elle est toute petite, elle ne connait quelque part que cela, et la secte est devenue sa seule famille. Mais elle ne va pas hésiter à remettre en question tout ce qu’elle croit, tout ce qu’elle a connu, lorsque le doute s’insinue en elle: Le Père John est-il vraiment celui qu’il prétend ? Une héroïne rare qui mérite le respect.

L’alternance entre passé et présent offre une belle dynamique au roman, et nous rend totalement addict, avide d’en savoir toujours plus.

Il est difficile de parler de Par le feu, tant il s’agit d’une lecture singulière par bien des points, par exemple avec le sujet abordé. Le thème de la secte est quasiment absent de la littérature jeunesse, et c’est une bonne chose que des livres comme Par le feu apparaissent. Je ne peux en parler plus au risque de spoiler un peu l’histoire, car il faut se laisser surprendre, y aller les yeux fermés et se laisser toucher par ce récit.

Par le feu est sans nul doute possible l’un de mes plus gros coups de cœur de cette année, c’est un livre bouleversant et assurément difficile à oublier tant il nous hante bien longtemps après la dernière page lue.

Anaïs

Par le feu – Will Hill – Publié chez Casterman – 6 mars 2019 – 16.90€

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s