Cyril

« Les livres que le monde appelle immoraux sont ceux qui lui montrent sa propre ignominie. »

 OSCAR WILDE

Portrait Cyril illustration


Esthète dans son approche au monde, maniant la rhétorique avec une touche d’ironie, l’esprit critique, pourvue d’un élan subversif bien maîtrisé, exprimé par un flegme quasi britannique, Cyril Maubert est un dandy des temps modernes, cultivant le décalage sans pour autant renier la nouveauté.

Cette sincère ouverture à autrui qui se caractérise par une écoute bienveillante et d’un sens pour la diplomatie fait de ce dernier des Victoriens, comme sa barbe l’indique, un compagnon de route impérial, découvrant ou redécouvrant, à ses côtés, d’anciens comme de nouveaux territoires littéraires.

Possédant un goût pour la beauté de tout ce qui a attrait à la mort, laquelle, somme toute, n’est qu’une expression de la vie, même si c’est la dernière, les références de Cyril témoignent qu’elle n’en demeure pas moins esthétique, nous rappelant la vanité des choses.

                                                                                                                   Portrait par Gilles Granget


PORTRAIT CHINOIS

 

I . Si j’étais un écrivain ?

Oscar Wilde

II . Si j’étais un auteur classique ?

Horace Walpole

III . Si j’étais un auteur contemporain ?

John Lang alias Pen Of Chaos

IV . Si j’étais un poète ?

Dante Alighieri

V . Si j’étais un courant littéraire ?

Le roman gothique anglais

VI . Si j’étais un livre ?

L’Oghma Infinium

VII . Si j’étais un titre de livre ?

Le Maître du Haut Château (The Man in the High Castle) de Philipp K. Dick

VIII . Si j’étais un roman ?

Dracula de Bram Stoker

IX . Si j’étais un poème ?

Un fantôme de Charles Baudelaire

X . Si j’étais une nouvelle ?

Le Horla de Guy de Maupassant

XI . Si j’étais une pièce de théâtre ?

Hamlet de William Shakespeare

XII . Si j’étais un conte ?

Le Masque de la mort rouge d’Edgar Allan Poe

XIII . Si j’étais une œuvre scandaleuse ?

Les Diaboliques de Jules Barbey d’Aurevilly

XIV . Si j’étais une bande dessinée ?

Zombillénium d’Arthur de Pins

XV . Si j’étais un manga ?

Black Butler de Yana Toboso

XVI . Si j’étais une saga littéraire ?

Harry Potter de Joanne K. Rowling

XVII . Si j’étais une maison d’édition ?

Les Éditions Luciférines

XVIII . Si j’étais un prix littéraire ?

Le grand prix de l’imaginaire

XIX . Si j’étais un héros littéraire ?

L’Empereur Shōwa (His Majesty’s Salvation de Shirō Okamoto)

XX . Si j’étais un méchant littéraire ?

Coriolanus Snow (Hunger Games de Suzanne Collins)

XXI.Si j’étais une héros de bande dessinée ?

Francis von Bloodt (Zombillénium)

XXII . Si j’étais une bibliothèque ?

La salle de lecture conçue par Henri Labrouste pour la Bibliothèque nationale de France

XXIII . Si j’étais un rayon de librairie ?

Beaux-Arts

XXIV . Si j’étais un signe de ponctuation ?

Le point-virgule

XXV . Si j’étais une figure de style ?

L’oxymore

XXVI . Si j’étais une légende ?

La légende de l’Ankou

XXVII . Si j’étais une langue ?

Le perfide français

XXVIII . Si j’étais une divinité ?

Amaterasu-Ō-Mi-Kami, déesse shintoïste du soleil et ancêtre légendaire de la lignée impériale

XXIX . Si j’étais un mot ?

Impérial

 

 

Publicités