Fabien

 

Comme Obélix et la potion magique, je suis tombé dans les livres quand j’étais petit.
Et depuis comme lui et bien d’autres personnages, je vis mes aventures au fil des pages…
Je souhaite faire de ma passion mon métier et la partager avec vous, tel un livre ouvert.

Après avoir travaillé durant dix années au sein de bibliothèques, musées et librairies, j’ai intégré la formation de licence professionnelle librairie en validation des acquis de l’expérience (VAE). J’ai occupé des postes de libraire, de responsable de rayons, d’agent du patrimoine entre autre.
Mon but est de pouvoir évoluer et obtenir des compétences supplémentaires afin de pouvoir -pourquoi pas- ouvrir un jour ma propre librairie.
Passionné d’histoire, archéologue amateur et guide sur des sites historiques, j’ai une attirance particulière pour les sciences humaines et le rayon alsatique. J’espère grâce à cette formation pouvoir écrire une nouvelle page de ma carrière.

Portrait libresque :

Le personnage que j’aimerais être ou auquel je m’identifie : Cyrano de Bergerac

Le livre que j’aime en cachette : Daisy lycéenne à Fukushima (manga)

Le livre qui m’agace : Maudit Karma de D. Safier

Le meilleur titre de livre : Moi vivant vous n’aurez jamais de pause ou comment j’ai cru devenir libraire de L. Plée

Le livre avec lequel j’aimerais être enterré : Le pilon de P. Desalmand et Le jugement dernier de Cami

Si j’étais ministre de l’Education nationale, le livre que je prescrirais : Captain Tsubasa (Olive et Tom, manga)

Le rayon de librairie que je sauverais des flammes : Histoire et Alsatique

L’auteur que j’aimerais inviter pour une choucroute : Jîro Taniguchi (portrait réalisé avant le 11 février 2017)

La librairie dans laquelle j’aimerais dormir : La librairie « Le Trouve Tout du Livre » souvent appelée « Le Somail »  (Aude, près de Narbonne)

Le livre que j’aimerais adapter en jeux vidéo : Les trois mousquetaires d’Alexandre Dumas.

Le livre qui m’a mis les larmes aux yeux : La tristesse de l’éléphant (BD)

Le manga décalé que j’adore : Uwagaki

Mon auteur alsacien préféré : André Delabarre

 

Publicités