Françoise

DSC08051.jpeg

Après avoir lu, décrypté, analysé, appliqué et parfois contourné pendant plus de vingt ans, des codes rouges et bleus, leurs articles, notes et autres jurisprudences, j’ai décidé d’élargir mon univers littéraire. Depuis, je navigue de « l’Atelier du poisson soluble » en « Callicéphale », à « la Fabrique », en passant par « Rue du monde » et « le Diable Vauvert »  avec l’espoir de m’abreuver de « la Dernière Goutte », sans jamais espérer la « Finitude »…

Si j’étais un écrivain ? Je serais Ali Zamir, qui à 30 ans, a rédigé deux romans d’une poésie pure et d’une grâce absolue, et s’est autorisé le luxe d’écrire « Anguille sous Roche » roman contenant une seule phrase s’étalant sur 318 pages … !

Si j’étais un roman ? Je serais « Les Lisières » d’Olivier Adam, parce que ce roman est juste, puissant et émouvant, parce qu’il me ramène à mon enfance, à mon adolescence, à ma vie, parce qu’il m’a bouleversée à la première lecture, et encore plus à la seconde.

Si j’étais un héros de littérature ? Je serais Auguste Dupin – le détective d’Edgar Poe qui apparait pour la 1° fois dans « Double assassinat dans la Rue Morgue »- pour sa capacité d’analyse hors norme et son amour des livres.

Si j’étais un poète ? Jacques Prévert pour « Sables mouvants »

Si j’étais un poème ? « Sables mouvants » pour Jacques Prévert

Si j’étais une BD ? Indian Dreams de Maryse et JP Charles parce que chaque album est un voyage et véhicule avec lui les effluves, les couleurs, les sourires, les bruits, les épices, les lumières, les regards sombres caractéristiques de l’Inde.

Si j’étais un personnage de bande dessinée ? Pico Bogue pour ses interrogations géniales, et son impertinence si fraiche et si acidulée.

Si j’étais un conte de fée ? Cendrillon revu par Téléphone car il est inutile de mentir aux enfants…

Si j’étais un essai ? Noces d’Albert Camus qui décrit avec lyrisme la beauté du paysage de Tipasa et l’harmonie qui peut exister entre l’homme et la nature.

Si j’étais une librairie ? la librairie Bookstore à Biarritz, pour son accueil, sa situation, son agencement génial et son très confortable canapé…

Publicités