Justine M

portrait chinoisJustine, c’est un peu un phare dans l’obscurité de la nuit, la lumière d’espoir au milieu de la tempête. Peu importe les circonstances, elle saura toujours trouver une bonne raison de sourire. Et de la même façon, si vous vous sentez perdus dans le vaste univers des livres, sans chemin qui puisse sembler vous convenir ; qu’importe ! L’amour qu’elle porte à la vie, elle saura sans peine le transcrire dans ses conseils littéraires, puisqu’elle aime tout, pour peu qu’elle soit touchée par l’écriture. Elle saura donc vous amener à rire, à pleurer, à aller chercher ce petit soupçon de poésie, ce supplément d’âme qui vous manquait peut-être, sans que vous le sachiez vous même.
Alors faites lui confiance, laissez-la vous prendre la main pour vous laisser mener vers des territoires inexplorés.

Si tu étais… :

~ Un roman : Farenheit 451 de Ray Bradbury

~ Une bande-dessinée : Sans Famille de Yann Dégruel

~ Un romancier : Antoine Choplin

~ Une romancière : Jeanne Benameur

~ Un poète : Charles Baudelaire

~ Un héros : Cyrano de Bergerac, dans la pièce éponyme de Edmond Rostand

~ Une héroïne : la jeune fille dans La Vraie Vie d’Adeline Dieudonné

~ Un couple de littérature : Colin et Chloé dans L’écume des jours de Boris Vian

~ Une citation : « Enivrez-vous sans cesse ! De vin, de poésie ou de vertu, à votre guise. » (Baudelaire)

~ Une librairie : 47degrés Nord, à Mulhouse

~ Un titre de livre : La somme de nos folies, de Shih-Li Kow

~ Une figure de style : la métaphore

~ Un style d’écriture : la maîtrise des vers de Racine… inégalable

~ Une pièce de théâtre : Antigone de Jean Anouilh

~ Un conte de Fées : Le Maître et Marguerite de Mikhaïl Boulgakov, si on l’envisage sous l’aspect de la féerie

~ Un univers rêvé : le monde des albums jeunesse de Claude Ponti

~ L’univers dystopique qui te fait le plus frissonner : Le Meilleur des mondes d’Aldous Huxley

~ Un livre à lire et relire, pour petits et grands : Le Petit Prince, d’Antoine de Saint-Exupéry

~ Le livre qui t’a le plus bouleversée : L’insoutenable légèreté de l’être, de Milan Kundera

Portrait par Benjamin.

Publicités