Kévin

« Le vent se lève, il faut tenter de vivre. »  Paul Valery

Né en Corse, Kévin quitte son île de beauté pour Paris afin d’y effectuer des études d’économie, il obtient sa licence à l’université de Nanterre puis met les voiles à Strasbourg. Après une première année de master qui ne correspondait pas à ses attentes, il claque la porte de ce domaine avant même d’y avoir professionnellement mis les pieds. Direction la licence pro métiers du livre pour devenir libraire. Curieux et très sociable, Kévin n’a pas peur de partir explorer le monde accompagné seulement de son sac à dos, et de son sourire bienveillant. Mais traverser les frontières n’est pas son seul moyen de voyager. Il aime se plonger dans le théâtre, la poésie, les romans d’apprentissage et la philosophie. Entre autres, bien évidemment. Enfin à sa place, notre apprenti libraire s’épanouit dans la chaleureuse librairie Hartmann, à Colmar.

Et si j’étais … 

Un Poète : Lord Byron, pour ses élans passionnés et sa liberté d’esprit.

Un écrivain : Hermann Hesse parce qu’il raconte des histoires sur l’existence et la recherche du sens de la vie au travers d’une quête d’apprentissage.

Un Roman : L’Eloge de la folie d’Erasme de Rotterdam pour le plaidoyer génial de Dame Folie d’une actualité déconcertante.

Un signe de ponctuation : Les points de suspensions …  Professeur Céline …

Une Bibliothèque : Der Österreichische Nationalbibliothek – je me souviens avoir été pris d’un syndrome de Stendhal lors de ma visite à Vienne.

Un titre de livre : L’homme qui plantait des arbres – Jean Giono

Une Pièce de théâtre : La vie est un songe – de Calderón pour la mise en rapport du réel et de l’illusion « Toute la vie est un songe et les songes ne sont eux-mêmes que des songes »

Un Nouvelliste : Edgard Allen Poe, pour son immense précision dans la caractérisation psychologique de ses personnages et ses chutes surprenantes.

Un Auteur Classique : Voltaire, pour sa verve, son ironie et parce qu’il réussit comme nul autre à faire rire et à éveiller en même temps ou bien l’inspirant Shakespeare…

Une Fleur :  La fleur Bleue de Novalis qui est le symbole initiatique du passage entre le monde réel et le monde spirituel.

Une BD : L’Arzach de Moebius, pour le sentiment de liberté qu’elle procure au travers de son graphisme et des décors aux couleurs grandioses.

Un Roman Graphique : Le rapport Brodeck de Manu Larcenet pour la sobriété et la qualité du rendu qu’on pourrais presque comparer à des gravures.

Portrait réalisé par Justine.

https://lplibrairiemulhouse.wordpress.com/justine-d/

Publicités