Marianne

DSC_1155

Quand elle était petite, Marianne n’aimait pas lire. Regarder la télé ? Oui, jouer aux jeux vidéo ? Oui, et surtout aller au judo, mais lire, quelle idée… Et pourtant elle adorait que sa mère lui lise des contes. Et puis ce fut la révélation : Le Lion de Joseph Kessel, ce livre qui va d’abord la plonger dans la lecture (enfin, dit sa mère !), puis l’accompagner et lui permettre aujourd’hui de lire 500 pages sans peur ! Un livre pour qu’elle l’aime, il faut qu’elle le vive, qu’elle rit ou pleure avec ses personnages. Après une lecture réussie, elle se sentira parfois vidée et elle aura besoin de se replonger dans Kessel pour être disponible à nouveau. C’est à la suite d’un stage en librairie qu’elle a décidé de suivre une formation pour devenir libraire car pour elle à travers le livre on peut rêver, apprendre et même faire réagir en dénonçant les injustices du monde. De plus échanger autant avec des professionnels qu’avec des clients est pour elle un formidable moyen de découverte.

Si j’étais un écrivain ?

James Clemens pour sa série Les bannis et les proscrits.

Si j’étais un roman ?

Le Lion de Kessel parce que c’est mon livre préféré.

Si j’étais un héros de littérature ?

Arsène Lupin

Si j’étais un signe de ponctuation ?

Le point d’interrogation parce qu’il cherche toujours à comprendre.

Si j’étais une langue ?

Le japonais

Si j’étais un poète ?

La Fontaine

Si j’étais une BD ?

Mélusine

Si j’étais un personnage de bande dessinée ?

Mélusine

Si j’étais un manga ?

Black Cat

Si j’étais un conte de fée ?

La Belle et la Bête

Si j’étais un spectacle vivant ?

« Face cachée » de la compagnie Equinote.

Si j’étais un auteur classique ?

Kessel

Si j’étais une légende ?

L’Iliade et l’Odyssée

Si j’étais un dieu grec/héros grec ?

Artémis

Si je ne devais sauver qu’un seul livre :

Le Lion de Kessel parce qu’il ne me lasse jamais.

Portrait réalisé par Anne

Publicités