Le livre de Perle

Le livre de Perle

À la recherche d’un livre jeunesse pour mon article d’aujourd’hui, je me souvenais avoir beaucoup aimé Céleste, ma planète de Timothée de Fombelle. Son dernier album Capitaine Rosalie, magnifiquement illustré par Isabelle Arsenault, m’avait également bouleversé. Aussi, lorsque je vis parmi les livres du rayon Le livre de Perle, je n’ai pas eu l’ombre d’une hésitation. Et une fois encore, j’ai été envoûtée !

Dans un royaume lointain où règne la magie vivait un prince éperdument amoureux d’une fée. Traqué par son frère aîné, jaloux et avide de pouvoir, le voilà banni et condamné à l’exil dans un autre monde. « Il est dans le seul temps, sur la seule terre où on ne croit ni aux contes ni aux fées ».

Dans notre monde, des années plus tard, un garçon de 14 ans, le cœur brisé par un chagrin d’amour, se perdait dans la nuit en forêt. Sur le point de se noyer dans la rivière, il est secouru par un homme mystérieux vivant retiré au milieu des bois. Il empile des valises jusqu’au plafond, pleines d’objets et de secrets venus d’ailleurs.

Enfin Paris, 1936. Un jeune homme, sans passé ni souvenir, à l’accent indéfinissable, recueilli une nuit d’orage par un couple de marchands de guimauves, empruntait le nom de Joshua Perle, celui de leur fils disparu. Il lui faut survivre à la Seconde Guerre mondiale.

Le récit est tissé avec minutie et oscille d’un univers à l’autre. Le premier, un monde parallèle, est peuplé de rois devenus cruels, de fées prêtes à renoncer à leurs pouvoirs par amour, et de vieux génies dont on cherche désespérément à briser les terribles sortilèges. Le second, le monde bien réel, traverse la Seconde Guerre mondiale, les camps de prisonniers, les rafles, la Résistance, et nous mène jusqu’à nos jours. Au fil du livre, les destins se croisent, le labyrinthe des souvenirs se défait lentement et les fragments de vie s’imbriquent peu à peu pour lever le mystère.

Le lecteur avance dans un monde en équilibre entre le merveilleux et le réel. Il voyage dans le temps, entre passé et présent. Il frôle le royaume de la magie, se surprend à rêver et à croire. Car comment ne pas croire à la féerie lorsque tant d’indices (vous les découvrirez dans le livre) se révèlent à qui les cherche et sait les reconnaître ? Une ode à l’imaginaire, une quête, une grande aventure et une belle histoire d’amour font de ce livre un petit bijou. Pour ceux qui ne l’auraient pas encore lu, il est à découvrir absolument !

Céline.

Le livre de Perle | Timothée de Fombelle | Éditions Gallimard Jeunesse, Collection Pôle fiction | 2017 | 336 pages| ISBN 9782070585540 | Prix :6,70 €

– à partir de 13 ans – Pépite du roman européen 2014 – Prix de la Foire de Brive 2015.

 

Publicités

Tous les voyages ne forment pas la jeunesse…

dfdfdfdf.jpg

I. Juin 1944. Un jeune français de 17 ans est enrôlé dans la Waffen SS :

27 Juin 1944, la croix gammée flotte encore sur les grandes capitales européennes. Cependant depuis 1942 la situation a changé et l’Axe a perdu l’avantage face aux Alliés. À Stalingrad en février 1943 la Wehrmacht a définitivement vu son avancée vers l’est stoppée. Depuis les troupes de Staline déferlent sur l’Europe de l’Est en direction de Berlin. Sur les côtes normandes les forces américaines et britanniques ont commencé à débarquer leurs troupes depuis le 6 juin. En Italie Benito Mussolini déchu se terre dans le nord du pays au cœur d’un état fantoche protégé par la Ligne Gothique du Feldmarschall Kesserling. Pendant ce temps, la guerre fait rage dans le Pacifique où le Japon contrôle encore un vaste empire maritime. Mais avec l’écrasante victoire américaine des Mariannes et l’agonie de la marine impériale, le vent est sur le point de tourner pour l’Empire du Soleil désormais à portée de tir des bombardiers américains. C’est dans ce contexte, où tout va se jouer, que l’Allemagne nazie va intensifier ses crimes. À partir de février 1944 le Gauleiter du Rhin Supérieur, Robert Wagner, va offrir à Himmler les vies de deux-mille jeunes alsaciens de la classe 1926 pour venir grossir les rangs de ses Waffen SS. C’est là que débute le voyage de Marcel Grob…

pages 23 et 24.jpg
Pages 23 et 24 : Marcel et son camarade Antoine apprennent le sort qui attend les familles de ceux qui ne répondent pas à la convocation à Stralsund.

« J’ai terriblement froid monsieur le juge, un froid qu’on sent jusque dans les os. »

Lire la suite

« Les trois vies d’Antoine Anacharsis », Alex Cousseau, Editions du Rouergue

les-trois-vies-d-antoine-anacharsis-703575.jpg

Le coup de cœur d’Emma : Une aventure poétique sur fond de roman historique, trois vies en une que l’auteur Alex Cousseau nous conte de son écriture magique qui invite si bien au rêve.

« Partout où nous allons, nous emportons nos histoires. Timpoochee dit que chaque histoire est un être vivant, et que nos rêves forment un peuple. »

Lire la suite